Le Label E+C-

Téléchargement: 
Le Label E+C-

Label E+ C- = Bâtiment à Energie Positive
et Réduction Carbone

Lancée dans le cadre de la Loi de Transition Energétique pour la Croissance Verte en 2016, l’expérimentation E+C- préfigure la future Réglementation Environnementale des bâtiments neufs qui remplacera la RT 2012. Cette démarche volontaire est encadrée par un référentiel établi par l’Etat et vise uniquement les constructions neuves en Métropole.

Consultez le site officiel de l’expérimentation : http://www.batiment-energiecarbone.fr/

LE PRINCIPE : ALLEZ AU-DELÀ DE LA RT 2012
Epour Energie Positive : les consommations d’énergie TOUS usages du bâtiment5 usages RT 2012

Cpour Réduction Carbone : calcul des Émissions de Gaz à Effet de Serre (Eges) sur le cycle de vie total du bâtiment

Indicateurs Carbone

Les niveaux d’exigence du label E+C-
  • ÉNERGIE : pour tendre vers un bâtiment à énergie positive
    4 niveaux (E1, E2, E3, E4) et 1 indicateur de consommation d’énergie : BEPOS
    Bilan BEPOS
  • CARBONE : pour tendre vers un bâtiment à faible production de gaz à effet de serre 2 niveaux (C1, C2)
     

LES MENUISERIES EXTÉRIEURES ONT UN RÔLE ESSENTIEL DANS LA PERFORMANCE DU BÂTIMENT
ÉNERGIE :

  • La fenêtre est le seul composant de l’enveloppe contribuant positivement au bilan énergétique par apports solaires calorifiques et lumineux
  • Les niveaux E3 et E4 ne peuvent être atteints qu’avec un bâti très performant, intégrant des menuiseries à haute performance d’isolation

CARBONE :

  • Impact CO2 des fenêtres : 40 à 60 kg CO2/m², soit 6 à 8% du Eges PCEmax du bâtiment
  • Seules sources de données Eges admises : FDES vérifiées de la base INIES
  • Pour minimiser l’impact CO2, optimiser les paramètres sensibles du cycle de vie :
    • Maximiser le taux de matière recyclée entrant dans la fabrication (moins d’énergie, moins de CO2
  • En augmentant le recyclage en boucle fermée des menuiseries en fin de vie déposées aujourd’hui.
  • En faisant évoluer les spécifications des process industriels et la qualification des produits pour les rendre compatibles avec un plus fort taux de matière recyclée.
    • Mieux valoriser les menuiseries en fin de vie (recyclage plutôt qu’enfouissement) en développant une filière pérenne de récupération et de recyclage privilégiant la boucle fermée.
    • Minimiser les émissions dues au transport en optimisant la distance entre sites de fabrication et d’installation des menuiseries (valorisation de la proximité possible au travers de FDES individualisées).
Consultez les autres articles de la rubrique Le développement durable